Art Souterrain

Background

CARL BOUCHARD

localisation : 1388 Saint-Catherine 

L'artiste

Né à La Baie en 1967, Carl Bouchard a obtenu un baccalauréat (1990) et une maîtrise (2014) de l'Université du Québec à Chicoutimi. Il s'intéresse aux mécanismes psychiques et affectifs de l'être et dévoile ceux-ci par le biais d'une pratique multidisciplinaire empreinte de sensibilité. Il est président et membre fondateur au centre d'artistes Le Lobe (1993).

Bouchard a à son actif une vingtaine d'expositions individuelles et a participé à une soixantaine d'expositions collectives au Canada et à l'international. En plus d'exposer au Musée d'art contemporain de Montréal (1997), au Musée régional de Rimouski (2006), au Musée d'art de Joliette (2007), au Musée d'art contemporain des Laurentides (2008) et au Musée national des beaux-arts du Québec (2001, 2003, 2008, 2018), il a participé à la Manif d'art de Québec (2000, 2008, 2014) et à la Biennale de Liverpool (2010). Carl Bouchard est récipiendaire du Prix CALQ du Créateur de l'année (2014). Ses oeuvres ont été acquises par de nombreuses collections publiques et privées au Canada.

Il a également réalisé dix projets d'art public à Chicoutimi, Jonquière, Alma, Lac-à-la-Croix, Laterrière, Ste-Foy, Hébertville-Station et L'Ascension de Notre-Seigneur. L'ouvrage Carl Bouchard par défaut / By Default publié par les éditions Sagamie retrace son parcours artistique de 2004 à 2008.

Depuis 1998, Bouchard développe aussi une pratique en duo avec l'artiste Martin Dufrasne en dialogue à leur démarche individuelle. Leurs photographies, installations et performances ont été présentées dans plus d'une vingtaine d'expositions et d?événements de performance au Canada, en Europe et en Amérique du Sud.

L'oeuvre

Très jeune, la composante féminine chez le garçon est une différence révoltante qui attise la haine. L'intimidation, le harcèlement et l'exécration s'exercent en pleine lumière, souvent avec témoins consentants (du moins silencieux), inutile de se cacher. Les pressions sociales et familiales pour une normalité des caractères attribués au genre est de mise. Un consensus plane : PAS DE FIF !

La série de photographie et le diaporama (projeté en soirée) illustre une métamorphose inspirée d'un souvenir de rêve d'angoisse d'enfance, j'avais 8 ou 10 ans, vers 1976. Je suis au haut d'un escalier, je me sens surpris par derrière par quelque chose d'invisible, effrayé je déboule, au bas de l'escalier je réalise que je suis devenu une fille, j'ai honte, tellement honte, je me réveille affligé encore honteux.

Heureusement les réalités ont changées, mais ne reste-il pas des résidus de cette attitude de pression normative sociale : le malveillant regard de l'Autre ?

Carl Bouchard
Tomber une fille, 2009

Photographies extraites d’un diaporama en boucle
Prise de vue : Paul Cimon
76.20 x 80.8 cm
30’’ x 20’’

 

Réserver

Toutes les nouvelles

Facebook Twitter Youtube Vimeo Vimeo