Art Souterrain

Background

Claude Labrèche-Lemay

Claude Labrèche-Lemay est une artiste en arts visuels basée à Montréal et travaillant principalement en photographie et en installation. Elle complète présentement son BFA à l’Université Concordia, avec une majeure en photographie. Elle a aussi participé à un échange étudiant à l’hiver 2017 au Baccalauréat en Photographie à l’Académie Valand située à Göteborg en Suède. Ses oeuvres ont été exposées à la fois à Montréal et en Suède.

 

L'OEUVRE

Le travail de Claude Labrèche-Lemay s’enracine dans le domaine de la photographie pour ensuite se développer dans différents médiums, se basant sur le procédé photographique et son ancrage dans les questions sur la reproduction. La photo étant une représentation bi-dimensionnelle d’un espace tridimensionnel, l’artiste explore son intégration dans le domaine de l’installation ainsi que son potentiel sculptural. L’idée du temps, ou plutôt la perception du temps, est devenu un thème récurrent où l’instantanéité se juxtapose à la durabilité. Résultant d’un intérêt pour le domaine de la danse et de la performance, le rapport au corps se forge une place au centre de ses préoccupations. Jouant avec l’accessibilité, ses installations incorporent une forme d’interaction avec le public — pour comprendre par le toucher. Le concept d’une potentialité est exploré, là où deux choses sont placées dans un état d’équilibre, un état intermédiaire; révélant une dualité des états, des matériaux, des corps représentés.

Anchored in the Process est une installation où de multiples images photographiques ont été assemblées lors d’un trempage dans la cire liquide. C’est une perception du temps; où les corps en mouvement rappellent l’instantanéité tandis que les éléments géologiques reflètent une conception du temps plus lente. C’est à propos d’une potentialité, où toutes images présentent un instant possible; une main attrapant une roche ou un corps synchronisé au rythme d’une vague. Ce projet est issu d’un processus intuitif lors de réflexions sur le temps, l’identité, l’appartenance, la nature et le corps, ainsi que sur leurs interrelations. En quoi un corps est composé sous sa peau ? Comment se décompose un mouvement ? La cire, nouvelle couche sur le papier, préserve ce qu’elle recouvre; telle une peau protège nos organes. Une cellule, cette unité biologique structurelle et fonctionnelle fondamentale de tous les êtres vivants connus, possède une membrane semi-perméable qui tout en la protégeant lui permet d’interagir avec l’extérieur. Ici, des corps sont encapsulé sous la cire qui fige en plein mouvement et rend apparent le processus vécu.

 

Commissaires : Alexia McKindsey, Jose Guillermo Garcia Sierra

Site web

 

Réserver

Toutes les nouvelles

Facebook Twitter Youtube Vimeo Vimeo