Art Souterrain

Background

THÈME 2018

 

Vitrines sur l'art - 2018

Commissaire invitée : Marie Perrault

© Marie Perrault, d’après un texte original de Claire Denèle

Avant de s’appliquer au domaine de l’art, la question du genre est avant tout sociale. À la différence du sexe, qui est une réalité physique liée au système reproducteur, le genre, l’identité masculine ou féminine, serait une construction socioculturelle. Mise en lumière par les études sur le genre, notammentaux États-Unis au début des années 70’, la notion de genre, par opposition à celle de sexe, ouvre un champ de recherche, autour de l'identité et de l'orientation sexuelle, des rôles sexués et des rapports de pouvoirs entre les genres et les sexes. 

L’art n’a pas échappé à ce recadrage, bien au contraire. L'image joue d'ailleurs un rôle déterminant dans la définition de genre, la promotion de stéréotypes et le maintien de rapports de domination. Il n'est donc pas surprenant que les artistes se réapproprient ce vocabulaire pour l'infléchir, performer le genre et en explorer les multiples facettes à leur guise.

Dans ce contexte, les artistes contemporains déconstruisent les conventions tacites et redéfinissent les normes sociales liées à la question du genre, qu'on voudrait imposer comme naturelles, ou allant de soi. Travestissements, dénonciations plus ou moins explicites, performances aux limites du corps, l’art s'affirme comme un lieu de transgression, de redéfinition ou d'invention de l’ordre genré. La liberté d’expression autorisée en art contemporain permet un regard à la fois critique ou ironique, voire même ludique reliant l’art à la question du genre.

Plus que jamais d’actualité, dans le contexte de dénonciations liées aux mouvements «moi aussi» et aux revendications des communautés LGBT+ (un acronyme pouvant s'allonger pour correspondre aux identités multiples), cette thématique interpelle donc les artistes contemporains. Illes se nourrissent aux réflexions entourant les prescriptions et les rôles liés aux genres, explorent la manière dont ces normes sont véhiculées comme «naturelles», et contribuent à la déconstruction de l'hétéro-normativité prévalente et à l'invention de nouveaux genres.

 

LE CERCLE DES 100

LE CERCLE DES 100

CLIQUEZ ICI

FLASHBACK DU FESTIVAL

FLASHBACK DU FESTIVAL

VOIR LA VIDÉO

ARTCH

ARTCH

DECOUVRIR

Réserver

Toutes les nouvelles

Facebook Twitter Youtube Vimeo Vimeo